Pages féminines d'un autre temps

Pages féminines d’un autre temps…Leçons de séduction (Prise 1)

Crédit: Pexels

LES SECRETS DU CHARME

SÉDUCTION D’UNE JOLIE VOIX

 Une voix harmonieuse plaît à tous – Un vilain langage nuit à une jolie femme.

***

Les secrets du charme? Les raisons, en apparence mystérieuses, pourquoi certains femmes plaisent mieux que d’autres aussi belles? Nous en avons déjà décelé quelques-unes. Car tout s’explique dans ce monde; à qui veut et sait chercher, il n’y a point de mystère. Et si telle personne possède le don de plaire, c’est qu’elle a – innées ou développées – des qualités que l’on doit pouvoir découvrir à l’analyse.

AU TÉLÉPHONE

Avez-vous remarqué par exemple toute la séduction qu’il y a dans une jolie voix? Vous savez qu’il y a des voix sympathiques et des voix antipathiques. Des voix chaudes, des voix douces, des voix de tête, des voix rauques, des voix revêches. Des voix paraissent sincères, d’autres paraissent toujours menteuses.

Une voix gracieuse, harmonieuse, nuancée, est l’un des éléments mystérieux dont se compose le charme. Surveillez la vôtre, en ayant soin de ne pas parler au moment de l’inspiration – quand vos poumons s’emplissent d’oxygène – mais au moment de l’expiration. Vos paroles seront alors doucement portées comme des voiliers sur les vagues légères. Perfectionnez votre diction; tout cela vous servira. Il est même des circonstances ou cela devient capital, car votre voix est alors tout ce que l’on saisit de votre personne : c’est au téléphone. On a vu des femmes faire des conquêtes au téléphone, par l’agrément de leur voix. 

LA VOIX EST RÉVÉLATRICE

La voix s’étudie, s’améliore, se perfectionne, comme toutes choses. Mais elle est étonnamment révélatrice de la personnalité, et le meilleur moyen d’avoir une voix agréable est encore d’être dépourvue d’égoïsme, d’être bonne, tolérante, aimante. Tout cela se reflète à notre insu.

Et signalons encore qu’il faut, là comme ailleurs, éviter l’excès. Ce n’est pas parce qu’on s’efforce d’étudier et de maîtriser sa voix dans les circonstances ordinaires de la vie, que l’on doit se retenir d’exprimer de vives émotions, qu’elles soient de tristesse ou de plaisir. Observons-nous, perfectionnons-nous, mais en restant naturelles. Un rire pincé est aussi désagréable qu’un rire bruyant.

Un autre conseil important : une jolie voix ne devrait dire que de jolies choses. Plus encore que nos intonations et notre diction, surveillons notre langage. L’argot, la trop grande familiarité, déplaisent chez un homme; combien plus encore chez une femme! De jolies lèvres qui laissent sortir de laides paroles perdent immédiatement tout leur charme. Sans y mettre d’affectation, parlons bien si nous voulons être appréciée, et surtout si nous voulons être appréciée par ceux dont l’opinion compte, par ceux que nous estimons. On pourrait modifier ainsi un vieux proverbe : Dis-moi comment tu parles, et je te dirai qui tu es. (À SUIVRE) 

(Le Petit Journal, dimanche 6 mai 1934)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Follow by Email