Pages féminines d’un autre temps…Si vous voulez plaire

Les secrets du charme

SI VOUS VOULEZ PLAIRE, BANNISSEZ L’ÉGOÏSME

Examen de conscience – Indulgence et courtoisie sont deux clés du bonheur.

Il y a des gens qui plaisent, et dont la séduction est difficile à analyser, autant qu’irrésistible. On dit qu’ils ont du charme. C’est indépendant de la beauté, et plus puissant encore pour gagner les coeurs et se les attacher définitivement. C’est un des grands secrets de la réussite en amour d’abord, et ensuite en affaires et à peu près dans tous les domaines. Or, on peut affirmer que si en certains cas le charme est inné, en bien d’autres cas il peut s’acquérir, se cultiver, se développer. Qui donc hésiterait, et surtout parmi les filles d’Eve, à rechercher un si précieux talisman? Existe-t-il des recettes? Pourquoi pas ?

CONNAISSANCE DE SOI-MÊME

Toutes les femmes célèbres qui, depuis Cléopâtre et même avant elle, ont cultivé leur charme et régné grâce à lui, s’accordent sur ce premier et essentiel précepte: connaissez-vous vous-même.

En effet, à mesure que l’on se connaît et que l’on aperçoit ses défauts, nait tout naturellement l’envie de s’améliorer, de remplacer ces défauts par les qualités opposées. Ce qui est, non pas facile certes, mais possible. Et si avantageux que cela vaut un effort.

Très peu d’entre nous possèdent un ami – ou une amie – assez sûre et assez sincère pour nous mettre en garde contre nos défauts, sans flatterie comme sans jalousie. A nous donc, de nous examiner.

Le plus souvent, nous y trouverons double bénéfice. Car si nous découvrons en nous des travers comme l’envie, le dépit, des désirs de vengeance, en nous en débarassant nous nous rendrons plus agréables à autrui, et du même coup nous aurons chance d’améliorer nos conditions de santé et de bonheur. D’une manière générale, l’égoïsme est un grand obstacle à notre succès dans le monde. Pour être aimé, il faut commencer par aimer les autres.

LA COURTOISIE

Le charme est d’abord composé de courtoisie, de gentillesse, d’attentions pour tous. Ne pas se mettre en avant, parler aux gens d’eux-mêmes plutôt que de soi, contredire le moins possible et sans aigreur, voilà déjà de grands secrets dont l’observation sera très précieuse. Ceux qui parlent constamment d’eux-mêmes se rendent détestables.

Apprenez toutes les règles de la courtoisie, voir de l’étiquette. Montrez du respect aux personnes plus âgées, conformez-vous aux usages, aux coutumes, des gens parmi lesquels vous vous trouvez, et ne dites pas que chez vous on fait ceci ou cela, qui est bien mieux.

Si l’on observe ces règles, on finira par le faire d’une manière automatique; l’habitude sera une seconde nature, et l’on sera plus agréable à mesure que l’on vieillira. L’âge amène généralement une certaine indulgence, et c’est ce qui rend le commerce des personnes âgées généralement plus agréable. Pourquoi ne pas commencer plus tôt?

Il y a d’autres secrets, petits et grands, dont la connaissance et la pratique peuvent aider à notre réussite. Nous en décèleront quelques-uns dans une chroniques suivante, dimanche prochain.

(À suivre)

(Le Petit journal, Dimanche 22 avril 1934, page 39)

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

Pages féminines d'un autre temps...Leçons de séduction (Prise 3)

LES SECRETS DU CHARME QUELLE ATMOSPHÈRE CRÉER AU FOYER ?  On rentre chez soi pour se reposer – Les petits ennuis domestiques *** On nous demande d’examiner dans cette série d’articles le cas de la femme mariée, et le[...]

Pages féminines d'un autre temps...Les proportions idéales

Et non, ce n'est pas d'hier qu'on enferme les femmes dans ce corset d'un idéal de beauté presque aussi inatteignable que la quête du Saint-Graäl... Aussi, mesdames tenons-nous le pour dit ! Nous, femmes modernes, n'avons aucune[...]

Pages féminines d'un autre temps...Leçons de conduite automobile...au féminin

ENTRE NOUS, MADAME… ***** LA FEMME AU VOLANT Malgré toutes les calomnies que les gens facétieux ont l'habitude de répandre sur les femmes qui conduisent leur propre voiture – ou du moins s'intéressent à l'industrie automobile – il[...]

Pages féminines d'un autre temps...De l'art d'être un bon époux

Fouiner dans les vieilles pages jaunies du passé - c'est probablement le secret le moins bien gardé de l'univers! -  c'est indéniablement mon plaisir coupable. Aussi, alors que la plupart du temps, ces vieilles règles[...]

Pages féminines d'un autre temps...Vous avez dit comme dans un corset trop serré?

Lire les vieux journaux, ah ce qu'on aime ça n'est-ce pas ? Même si parfois, ça donne aussi envie de crier ! *********************** IL EST PLUS DIFFICILE AUX COUTURIERS DE CHANGER LES MANNEQUINS QU'AUX FEMMES DE MODIFIER LEUR[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.