Non classé

Passer par le feu

Avez-vous déjà entendu parler de l’art du Raku, un art par lequel l’artiste et ses pièces passent littéralement par le feu ?

C’est ce que fait régulièrement l’artiste potier Gilles Belley dans cette technique très ancienne de cuisson de poterie par laquelle il passe littéralement par le feu, au propre comme au figuré. D’origine japonaise, cette méthode de cuisson qui brusque la terre à la limite de ce qu’elle peut endurer et qui défie toutes les lois de la céramique, servait à l’époque à la fabrication de vases destinés à la cérémonie du thé…

Tel qu’il l’indique lui-même sur son site Internet, « façonnée, séchée, glacée, cuite à très haute température en peu de temps, la pièce de raku est ensuite sortie du four en fusion et plongée dans la sciure de bois ou dans la paille. Enfin, elle est refroidie dans l’eau. Par cette méthode de cuisson, les pièces passent littéralement de la flamme à l’eau froide »

Vous aurez compris, j’imagine, que le procédé est en soi assez impressionnant ! Car alors que certaines pièces éclatent tout simplement sous l’intensité du feu (il est même arrivé à Gilles d’en ressortir, les sourcils en moins…), celles qui résistent, se teintent des couleurs les plus incroyables… Des bleus, des ocres,… toutes dues à divers degrés d’oxydation.

Si je vous en parle aujourd’hui c’est que j’ai eu la chance de découvrir cet art alors que Gilles et moi travaillions pour la même entreprise à une certaine époque. Un beau jour, il est arrivé au bureau avec en mains ce superbe vase sur la photo ci-contre… Pièce pour laquelle j’ai eu un véritable coup de foudre je l’avoue !

À ce moment, j’en étais à mon premier certificat universitaire et les cours de soir – faute d’inscriptions suffisantes – étaient toujours annulés.. Problème insoluble alors que le jour, je travaillais moi !


Comme cela faisait un bon bout de temps que je tentais de faire progresser mes études, en vain, j’en suis venue à imaginer quitter mon boulot afin de pouvoir en finir avec ce certificat (j’ignorais alors que j’étais bien loin de la fin, alors que j’entreprendrais non pas un, mais deux autres Certificats !)


Mais voilà, j’avais peur de plonger et d’ainsi quitter un emploi à temps plein ! Vous savez ce que c’est j’imagine ! « Et si je ne trouvais plus de travail ? », « Et si je devenais pauvre comme Job dans la bible, obligée de mendier pour survivre ? » Et si, et si, et si… La réalité étant que le changement et le fait de sortir de sa zone de confort, cela représente bien souvent une perspective assez effrayante ! Et pas que pour moi, je ne le sais que trop !


Inutile de dire alors qu’il était absolument impensable pour moi d’acquérir ce magnifique vase auquel je pensais pourtant sans arrêt ! Car il était clair pour moi que si je retournais à l’école à temps plein, il me faudrait tous mes sous !


Et c’est là que j’ai fait une véritable folie ! Je me suis dit que ce vase, avec son pélican protégeant ses petits, ne pouvait qu’être le symbole que je n’allais manquer de rien ! Et que la vie se chargerait bien de faire en sorte que les choses se passent pour moi de la meilleure façon (que ne dirait-on pas pour justifier une folie, je vous le demande !)

Et puis, dans ce vase, j’ai vu purement et simplement le symbole de la vie elle-même…Alors que nous humains, devons parfois passer par le feu des épreuves de la vie qui nous façonne comme autant de pièces uniques….pour en sortir magnifiés….

Et indemnes. (Ou presque !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Follow by Email