Plus jamais seul ? Dieu m’en préserve !

Le voyageur au-dessus de la mer de nuages (Caspar David Friedrich)

N’avez-vous pas parfois, comme moi, cette impression qu’aujourd’hui plus que jamais, il soit devenu totalement impossible (voire impensable !) d’être seul ?

Un peu comme si la solitude était devenue complètement «out» à une époque ou il est de bon ton de révéler ses états d’âmes sur Facebook ou encore, de livrer dans le détail sur Twitter, ce qu’on a mangé pour le lunch ! Et je ne parle même pas ici de ces gens qui au cinéma, ne peuvent s’empêcher de répondre à leur téléphone portable… 

Toujours accessibles au bout d’un fil qui tel une laisse, ne leur donne jamais ce loisir de disparaître…

Selon cet article trouvé dans le New-York Times et écrit par l’auteure américaine Susan Cain dont le livre «Quiet: The Power of Introverts in a World That Can’t Stop Talking» devrait sortir bientôt, il semblerait bien que nous ne soyons pas les seuls à le penser… Car alors que pour une majorité d’entre nous, nous devions maintenant nous résoudre à travailler en équipe dans des bureaux à aires ouvertes et sur des projets communs, il semblerait bien qu’il faille aussi accepter cette idée que les génies créatifs et solitaires… n’ont décidément plus la cote…

Mais le principal problème avec cette ligne de pensée, tel que l’ont d’ailleurs déjà soulignés certains chercheurs (Mihaly Csikszentmihalyi et Gregory Feist notamment), c’est que les personnes les plus créatives sont justement…des personnes un peu plus introverties et qui peuvent bénéficier de moments d’intimité et de solitude…pour rêvasser. Des caractéristiques qui avouons-le, sont plutôt mal perçues dans notre monde moderne, obsédé d’efficacité !

En ce qui me concerne, il n’est pas venu ce jour ou l’on me privera de ces petits moments de rêveries quotidiennes qui me sont aussi nécessaires que le fait de manger ou de respirer !

En plus du New-York Times, le Magazine Slate en parle également. De même que Wired qui traite du sujet.

Quelques suggestions de lecture supplémentaire :

To be or not to be

L'être humain m'apparaît parfois comme étant un puits sans fonds de paradoxes ! Et je le précise d'office ! Je m'inclus dans cette affirmation! Pas plus tard que la semaine dernière, j'affirmais haut et fort dans le[...]

Chronique de l'amour et du hasard ou comment survivre à la St-Valentin

J’ignore si je suis la seule à avoir remarqué le phénomène mais chaque année en février, à l’approche de la St-Valentin, j’observe sur mon fil facebook et sur les médias sociaux en général à un genre de[...]

À la recherche des plaisirs perdus

Je le disais hier, en ce début d'année je tente de mettre une énergie acharnée à me concentrer sur ce qui me fait du bien. Parce que la vérité, c'est qu'au fil de cette pandémie[...]

Un Nouveau projet sur les tablettes

Nouveau projet, vous connaissez ?Il s'agit en fait d'un nouveau magazine (et oui ! Encore un autre !) mais qui cette fois, nous promet plus de chair dans son contenu, selon son fondateur, Nicolas Langelier[...]

Ensemble mais seuls

Il m'arrive de me dire que dans notre monde d'aujourd’hui, nous sommes de plus en plus isolés les uns des autres. Et, je l’avoue, cette conviction s’est vue renforcée lorsque je suis tombée hier sur[...]

2 commentaires sur “Plus jamais seul ? Dieu m’en préserve !

  1. Tout comme toi, je me garde des moments privilégiés de solitude. Je crois qu'il le faut pour notre santé mentale.

    J'ai quitté la ville pour m'établir à la campagne, mais ô surprise, il y a tant d'activités et de bénévolat à faire, ici, que je me fais un cadeau hebdomadaire : le dimanche est consacré à la lecture. Famille et amies le savent : pas de téléphone ou visite à moins d'une urgence.

    Je crois qu'il faut se permettre ces moments de solitude avec soi sinon…

    Bonne fin de semaine,

    Marjo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.